Les conseils pour se préparer

Soyez bien informé

  • Lisez attentivement la brochure que vous avez reçue (ou que vous allez recevoir) et conservez-la.
  • Informez-vous sur les risques qui vous concernent en consultant les entreprises concernées.
  • Informez-vous des moyens d’alerte existants auprès de votre mairie ou de la préfecture de votre département.
  • Repérez et, si vous le pouvez, pré-enregistrez la fréquence radio qui vous permettra de vous tenir informé (elle est indiquée en dernière page de votre brochure).
  • Enfin, apposez le magnet fourni avec la brochure sur votre réfrigérateur et mémorisez les « bons réflexes » à adopter en cas d’accident.

Familiarisez-vous avec la sirène d’alerte

  • Ecoutez-la ici ou en appelant le 0800 507 305 (numéro vert).
  • Vérifiez si vous entendez la sirène le 1er mercredi du mois à 12h.

Familiarisez-vous avec la procédure de mise à l’abri

  • Identifiez la pièce de votre logement la plus adaptée pour vous mettre à l’abri (si possible sans fenêtre).
  • Repérez les ouvertures, grilles d’aération et les dispositifs d’arrêt de la ventilation et du chauffage.
  • Préparez votre kit de mise à l’abri : bouteilles d’eau, radio et piles, lampe torche (à pile ou à manivelle).
  • Prévoyez également du tissu ou du ruban adhésif large pour calfeutrer ouvertures et aérations.

Familiarisez-vous avec la procédure d’évacuation

  • Listez les affaires indispensables à emmener : médicaments, ordonnances, papiers d’identité, copie des documents essentiels, argent…
  • Répétez les étapes à suivre : couper les utilités (gaz, électricité, eau), fermer les fenêtres et les volets, fermer les portes à clés.

Pour le nucléaire : vérifiez votre réserve de pastilles d’iode

  • L'iode est distribuée aux populations, entreprises, écoles et établissements publics des zones concernées par le risque nucléaire.
  • Ayez toujours à votre domicile la quantité suffisante pour votre famille, facile d'accès mais hors de la portée des enfants.
  • Si vous n’en disposez pas chez vous, adressez-vous à votre pharmacien : il vous en délivrera gratuitement.
  • Plus d’information concernant la prise d’iode sur le site de l'ASN.
  • Il peut être intéressant pour les familles de réfléchir à leur organisation en cas de crise. C’est dans ce but que l’institut des risques majeurs (IRMa), avec la direction de la sécurité civile du ministère de l'intérieur, a proposé un guide à cet effet « plan familial de mise en sûreté » (voir l’IRMa pour plus de renseignements www.irma-grenoble.com).
 
Remarque : seuls les accidents survenant sur des réacteurs nucléaires en activité nécessitent la prise d'iode stable. Ce n’est pas le cas des sites d'AREVA FBFC à Romans-sur-Isère et d'EDF à Creys-Malville. Si vous résidez ou travaillez dans le périmètre de ces deux installations, vous n'êtes donc pas concerné par la distribution préventive de pastilles d'iode, ainsi que par les consignes relatives à la prise d'iode.