THERMPHOS FRANCE

THERMPHOS FRANCE

Rue de l'Andraye

73220 Epierre

Téléphone : 04 79 36 39 77

Fax : 04 79 36 39 49

Contact

Franck Giroud (responsable qualité sécurité environnement)

franck.giroud@thermphos.com

THERMPHOS FRANCE

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
THERMPHOS FRANCE

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 3500 m

Effectif moyen : 34

Année d'implantation : 1838

L'entreprise

Activités

  • Usine spécialisée dans la production d’anhydride phosphorique et d’acide polyphosphorique.
  • L’anhydride phosphorique est obtenu par combustion contrôlée du phosphore élémentaire, appelé communément phosphore blanc.
  • L’acide polyphosphorique est obtenu par hydrolyse (ajout d’eau) de l’anhydride phosphorique.
  • Les dérivés phosphorés sont dédiés principalement à l’industrie pharmaceutique (vitamine B6, médicaments antipsychotique et antiépileptique).
  • 80% de la production de l’usine est destinée au marché européen, et 20% aux USA.

Historique de l'établissement

  • 1838 : Première implantation industrielle sur le site avec une fabrication de phosphore à partir des os et du charbon de bois.
  • 1900 : Démarrage de trois centrales hydroélectriques pour alimenter l’usine.
  • 1925 : Coignet rachète l'usine et concentre à Epierre ses fabrications de phosphore.
  • 1954 : Démarrage d'une unité de fabrication Phosphore par procédé électrothermique.
  • 1960 : Les établissements Kuhlmann rachètent l'usine d'Epierre.
  • 1960-1975 : Développement de l'activité anhydride phosphorique.
  • 1979 : Production d'acides polyphosphoriques.
  • 1983 : L'usine d'Epierre devient Atochem. Modernisation du site.
  • 1992 : Nouvelle dénomination : Elf Atochem.
  • 1995 : Arrêt de l'activité phosphore, maintien des activités "aval".
  • 2000 : Nouvelle dénomination : Atofina.
  • 2002 : Epierre devient le siège de la société Thermphos France filliale du groupe Hollandais Thermphos International B.V.
  • 2009 : Modernisation du site avec augmenation de capacité.
  • 2010 : Mise en place du Plan de Prévention des Risques Technologiques.

Réglementation du site

  • L'arrêté préfectoral du 25 juin 2002 modifié réglemente les activités du site.
  • L'étude de dangers a été mise à jour en 2009.

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : perte de confinement du bac de stockage de phosphore avec inflammantion du phospore et dégagement de fumées d'anhydride phosphorique irritantes

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
Phosphore Liquide toxique Solide toxique Dangereux pour l'environnement Pyrophorique (solide ou liquide) Liquide toxique, Solide toxique, Dangereux pour l'environnement, Pyrophorique (solide ou liquide) fumées toxiques, pollution

Moyens de secours humains

  • 80% du personnel est SST (Sauveteur Secouriste du Travail).
  • Personnel de production formé à la lutte contre les feux de produits chimiques.
  • Personnel formé à l’utilisation des extincteurs.
  • Déclenchement d’un POI (Plan d’Opération Interne) géré par un personnel d’astreinte 24h/24.
  • Matériel du POI testé chaque semaine (pompes incendie, groupes électrogènes secours...).

Moyens de secours matériels

  • Détection incendie et arrosage automatique sur les zones de stockage de phosphore.
  • Réseau incendie propre au site avec réserve d’eau de 550 m3.
  • Site sous surveillance vidéo.
  • Centralisation des systèmes de sécurité permettant une intervention rapide (centrale de détection incendie, écrans de vidéo surveillance, borne d’appel des secours, etc.).

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Modernisation du site (4 M€ d’investissement réalisé : nouveaux brûleurs, installation d’automates de sécurité...).
  • Mise en place d’un contrôle de température des lignes de phosphore.
  • Doublement de la détection incendie sur toutes les zones à risque.
  • Poursuite de la mise en place des mesures de maîtrise des risques

Les actions de communication et de sensibilisation

  • Organisation d'une journée portes ouvertes tout public en juillet 2012.
  • Participation à la fête de la science.
  • Visites des élus et associations à la demande.

Photo(s)

THERMPHOS FRANCE THERMPHOS FRANCE