MSSA SAS

MSSA SAS

111 rue de la Volta - Pomblière

73600 Saint-Marcel

Téléphone : 04 79 24 70 70

Contact

Stéphanie Benoit (chef du service QSE)

s_benoit@metauxspeciaux.fr

MSSA SAS

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
MSSA SAS

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 2500 m

Effectif moyen : 270

Année d'implantation : 1898

L'entreprise

Activités

  • L’entreprise produit des intermédiaires et des matières premières pour d’autres industries, dans les secteurs de la chimie, la pharmacie, la métallurgie...
  • MSSA fabrique du sodium et du chlore, des oxydes et peroxydes de sodium, des dérivés chlorés du vanadium, de l’hypochlorite de sodium (eau de Javel), notamment par électrolyse haute température du chlorure de sodium.
  • Les dérivés chlorés du vanadium sont utilisés comme catalyseurs pour la production de caoutchouc et pour la fabrication de polyéthylène basse densité.
  • Les oxydes de sodium servent pour le stockage de l’oxygène pour les masques à oxygène, pour le décapage de l’acier inoxydable, comme réactif de laboratoire.
  • Le sodium a des applications dans les énergies renouvelables, dans la pâte à papier, en électronique, en pharmacie.
  • Le chlore est utilisé pour la fabrication des PVC, le traitement de l’eau, en électronique.

Historique de l'établissement

  • 1898: Création sous le nom de “La Volta”. Production de ferro-silicium, ferrochrome, phosphore, chlorobenzène.
  • 1902 : Production de chlore et de soude caustique.
  • 1915 : La Société d'Electro-Chimie absorbe La Volta et installe à Pomblière la première usine française de chlore liquide.
  • 1919-1922 : La Société d'Electro-Chimie devient la Société d'Electro-Chimie, d'Electro-Métallurgie et des Aciéries Electriques d'Ugine (SECEMAEU), plus connue sous le nom d'Ugine. L'usine de Pomblière fait alors partie d'un des plus grands groupes chimiques en France.
  • 1923 : Début de la production de chlore et de soude par électrolyse de soude fondue.
  • 1933 : Premières études pour la production de cobalt.
  • 1937 : Construction du bâtiment dédié au cobalt.
  • 1951 : Production de sodium et de chlore par électrolyse de sel fondu.
  • 1965 : Fusion Ugine-Kuhlmann.
  • 1966 : Première livraison de chlore très purifié pour l'industrie nucléaire française.
  • 1971 : Péchiney Ugine Kuhlmann (PUK) nait de la fusion avec Péchiney.
  • 1972 : Le site de Pomblière devient une filiale indépendante sous le nom de Métaux Spéciaux S.A.
  • 1978 : Signature d'un contrat pour fournir en sodium de qualité nucléaire le surgénérateur Superphoenix.
  • 1982-1990 : Fin de la production de cobalt. Un atelier de phosphure d'indium est créé. Vendu en 1991, il est toujours opérationnel aujourd'hui, dans le cadre d'une société distincte de Métaux Spéciaux.
  • 1996 : Certification ISO 9001.
  • 1997 : L’usine de Pomblière quitte le groupe Pechiney pour devenir MSSA S.A., une filiale d'International Alkaline, avec le support de 3 partenaires financiers.
  • 1998 : Certification ISO 14001.
  • 1999-2000 : La capacité de production de sodium et donc de chlore est doublée. MSSA reste le seul producteur de sodium en Europe.
  • 2001 : La Royal Bank of Scotland-Equity Finance acquiert International Alkaline et MSSA à travers une nouvelle holding, Alkaline S.A. MSSA S.A. devient MSSA S.A.S., la dénomination commerciale de la société restant "Métaux Spéciaux".
  • 2004 : Création de la filiale américaine de MSSA S.A.S., MSSA Company, qui assure la vente et la distribution des produits de Métaux Spéciaux aux Etats-Unis. Démarrage d'un terminal logistique au Texas et d'une installation de purification du sodium à Pomblière.
  • 2008 : Quatre directeurs de MSSA, accompagnés du fond d'investissement 3G Investissements, font l'acquisition d'Alkaline S.A. A l'occasion de ce changement d'actionnaire, MSSA et le groupe Alkaline bénéficient d'une large recapitalisation.
  • 2011 : La société japonaise Nippon Soda fait l'acquisition d'Alkaline S.A.. Cet adossement industriel a pour objectif de permettre à MSSA et au groupe Alkaline de poursuivre dans de meilleures conditions sa stratégie de croissance et d'innovation.

Réglementation du site

  • L’arrêté préfectoral du 23 septembre 1999 modifié réglemente les activités du site.
  • Les 2 études de dangers sont en cours de fusion et de mise à jour.

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : fuite majeure au niveau d'un chloroduc et ruine d'un wagon de chlore

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
Chlore Liquide toxique Gaz toxique Comburant Dangereux pour l'environnement Liquide toxique, Gaz toxique, Comburant, Dangereux pour l'environnement nuage toxique
Sodium Liquides inflammables Solide inflammable Réagit violemment au contact de l'eau Liquides inflammables, Solide inflammable, Réagit violemment au contact de l'eau explosion, incendie
Propane Gaz liquefié inflammable Gaz sous pression Gaz liquefié inflammable, Gaz sous pression explosion, incendie

Moyens de secours humains

  • Equipe d’intervention du site composée au minimum de 10 équipiers avec fourgon d’intervention, procédant à des exercices mensuels.
  • Equipe d’intervention TRANSAID (chlore/sodium), procédant à des exercices mensuels.
  • Sauveteurs Secouristes du Travail.
  • Astreintes techniques et astreinte direction 7j/7 24h/24.
  • POI/PPI (Plan d’Opération interne / Plan Particulier d’Intervention) avec exercices mensuels pour les cadres assurant l’astreinte et au moins un exercice annuel conjoint avec le SDIS 73 (Service Départemental d’Incendie et de Secours).

Moyens de secours matériels

  • Téléphones dédiés au déclenchement des secours.
  • Fourgon d’intervention, motopompe, matériel d’oxygénothérapie...
  • Extincteurs, RIA (Robinet d’Incendie Armé).

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Confinement des stockages de chlore liquide. Automate spécifique dédié aux organes de sécurité sur les lignes de liquéfaction chlore et conditionnement du chlore liquide. Tours d’abattage du chlore (assainissement et abattage).
  • Mesures prévues à court terme : renforcement du réseau de détecteurs chlore et mise en place d’un automate de sécurité à l’usine basse.

Les actions de communication et de sensibilisation

  • Informations à la demande d’établissements scolaires.
  • Visite du site sur demande.

Photo(s)

MSSA SAS MSSA SAS