EDF - Site de Creys-Malville

EDF - Site de Creys-Malville

Hameau de Malville

38510 Creys-Mépieu

Téléphone : 04 74 33 34 35

Contact

Thierry Taponard (attaché communication)

creys-communication@edf.fr

EDF - Site de Creys-Malville

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
EDF - Site de Creys-Malville

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 1000 m

Effectif moyen : 400

Année d'implantation : 1976

L'entreprise

Activités

  • Le site EDF de Creys-Malville est situé sur la commune de Creys-Mépieu, en Isère, sur la rive gauche du Rhône.
  • Aujourd’hui le site est toujours en activité, puisque la mission d’EDF est d’y réaliser la surveillance des installations selon les exigences réglementaires.
  • Il est constitué de 2 installations nucléaires de base (INB) : l’ancien réacteur à neutrons rapides Superphénix, refroidi au sodium, en cours de déconstruction, et l’atelier pour l’entreposage du combustible.
  • Les opérations de déconstruction ont démarré en 1999 et la fin est prévue pour 2028. Dans ce cadre, EDF procède actuellement à l’élimination du sodium issu des circuits de refroidissement. EDF souhaite conserver un avenir industriel au site.

Historique de l'établissement

  • 1976 : Début de la construction.
  • 1986 : Premier couplage au réseau.
  • 1997 : Fermeture annoncée par le Gouvernement. Au cours de son fonctionnement, Superphénix a produit 7,9 milliards de kWh (l’équivalent de la consommation de la ville de Paris pendant 1 an).
  • Aujourd’hui :
    • Le site de Creys-Malville est toujours en activité, puisque la mission d’EDF est d’y réaliser la surveillance des installations selon les exigences réglementaires, en étant irréprochable dans les domaines de la sûreté, la sécurité, la radioprotection et l’environnement, tout en maîtrisant les plannings et le coût des chantiers.
    • 400 personnes interviennent depuis 1999 pour la déconstruction de Superphénix et pour l'exploitation de systèmes encore opérationnels. 90 agents EDF assurent la responsabilité d’exploitant nucléaire et la maîtrise d’ouvrage des opérations confiées à environ 300 salariés d’entreprises prestataires.
  • La fin des opérations de déconstruction est prévue en 2028. EDF souhaite conserver un avenir industriel au site.

Réglementation du site

  • Le décret du 12 mai 1977 autorise la création de la centrale.
  • Loi n°2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire, codifiée dans le code de l’environnement, et la réglementation associée dont l’arrêté du 7 février 2012 fixant les règles générales relatives aux installations nucléaires de base (INB).
  • Autorisation de prélèvements d’eau et de rejets d’effluents liquides et gazeux (arrêté interministériel du 3 août 2007).
  • Le décret du 20 mars 2006 relatif à la dernière étape de la mise à l’arrêt définitif et au démantèlement complet de l’IBN.

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : feu de sodium

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
sodium Solide toxique Solide inflammable Réagit violemment au contact de l'eau Dégage des gaz inflammables pour contact de l'eau Solide toxique, Solide inflammable, Réagit violemment au contact de l'eau, Dégage des gaz inflammables pour contact de l'eau fumées toxiques, incendie, nuage toxique par contact avec de l'eau

Moyens de secours humains

  • Dispositif d’astreinte 7j/7, 24h/24, permettant de mobiliser du personnel formé, de différentes compétences techniques.
  • Présence 7j/7, 24h/24, d’équipes d’intervention de lutte contre l’incendie et de secours à victime.
  • Dispositif d’intervention 7j/7, 24h/24, de la Force d’Action Rapide Nucléaire nationale d’EDF.
  • Application d’une convention avec le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Isère.
  • Service médical composé d’un médecin et d’infirmiers formés au risque radiologique.

Moyens de secours matériels

  • Centre de gestion de crise.
  • Moyens fixes et mobiles de secours et de contrôle de la radioactivité.
  • Service médical équipé pour les contrôles radiologiques et la décontamination des salariés.
  • Moyens de lutte contre l’incendie et de secours à victime, y compris pour les feux de sodium.
  • Matériels de secours de la Force d’Action Rapide Nucléaire nationale d’EDF.

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Redondance, diversification et séparation géographique des systèmes de sûreté.
  • Application des référentiels d’exploitation et de surveillance qui décrivent les exigences de conception, de conduite et de contrôle.
  • Contrôles et essais périodiques des matériels.
  • Formation du personnel.
  • Réalisation de plusieurs exercices et entraînements de crise par an, dont certains avec les secours extérieurs (SDIS).
  • Prise en compte du retour d’expérience national et international.
  • Elimination du risque sodium : dans le planning de déconstruction, la priorité a été donnée au traitement du sodium afin d’éliminer le risque dès 2015.

Les actions de communication et de sensibilisation

  • En 2011, communication à l’attention des populations concernées : hameaux de Flévieu et de Dornieu sur la commune de Briord (Ain), hameau de Malville sur la commune de Creys-Mépieu (Isère).
  • Plusieurs moyens de communication sont utilisés par le site : lettre d’information trimestrielle, centre d’information du public, visites du site, site internet (http://creys-malville.edf.com), compte Twitter, relations presse (communiqués, visites de chantier), réunions d’information, commission locale d’information.

Photo(s)

EDF - Site de Creys-Malville EDF - Site de Creys-Malville