CRÉALIS

CRÉALIS

20 rue de Bourgogne BP 211

69802 Saint-Priest

Téléphone : 04 72 28 13 00

Contact

Pierre Antonetti (directeur)

pantonetti@crealis.dehon.com

CRÉALIS

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
CRÉALIS

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 375 m

Effectif moyen : 108

Année d'implantation : 1964

L'entreprise

Activités

  • Stockage, conditionnement et distribution de produits chimiques liquides et gazeux qui peuvent être inflammables. Certains de ces produits entrent dans la composition de produits de grande consommation (aérosols, mousses isolantes, fluides frigorigènes pour climatiseurs...).
  • Activité d’entretien des emballages contenant ces gaz et liquides.
  • Fabrication et conditionnement d’antigel (mélange à base de glycols), produits pour l’automobile ou pour l’industrie.
  • Fabrication, stockage et conditionnement d’AdBlue (mélange à base d’urée), solution utilisée par les poids lourds afin de réduire les émissions d’oxyde d’azote.

Historique de l'établissement

  • 1963 : Création de Sotragal (conditionnement de gaz liquéfiés).
  • 1978 : Reprise de l’activité Antigel de PCUK.
  • 1989 : Implantation de l’activité fluides frigorigènes.
  • 1994 : Arrêt des stockages d’ammoniac (NH3) et du conditionnement d’acide fluorhydrique (HF).
  • 1995-1998 : Réaménagement complet du site.
  • 1999 : Implantation de 6 grands stockages de gaz liquéfiés, réalisation d’un mélangeur et des réseaux correspondants.
  • 2000 : Mise en service du bassin d’avarie et de la cuve d’oxyde d’éthylène enterrée.
  • 2001 : Nouvel atelier de conditionnement d’oxyde d’éthylène, aménagement des zones de stockage d’HF. Installation de 3 nouvelles cuves de stockage de liquides inflammables enterrées. Désaffection des anciennes cuves aériennes.
  • 2004 : Changement de raison sociale. Créalis devient la société d’exploitation du site.
  • 2005 : Stockage de bouteilles de SO2.
  • 2009 : Arrêt du conditionnement de l'acide fluorhydrique.
  • 2010 : Nouvel atelier de formulation d'AdBlue (solution utilisée par les poids lourds afin de réduire les émissions d'oxyde d'azote).
  • 2012 : Arrêt du stockage des emballages de SO2 et de NH3.

Réglementation du site

  • L’arrêté préfectoral du 8 novembre 2007 réglemente les activités du site.
  • La remise de l’étude de dangers mise à jour est prévue pour 2013.

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : fuite toxique majeure suite à la rupture d'une canalisation d'oxyde d'éthylène

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
Oxyde d’éthylène Gaz toxique Gaz liquefié inflammable Gaz toxique, Gaz liquefié inflammable explosion, incendie
Gaz liquéfiés inflammables (diméthyléther, isobutane) Gaz liquefié inflammable Gaz liquefié inflammable explosion, incendie
Liquides inflammables (pentane, isopentane, HFC) Liquides inflammables Liquides inflammables explosion, incendie
Gaz liquéfiés ininflammables Gaz sous pression Gaz sous pression explosion

Moyens de secours humains

  • Equipe de seconde intervention de 20 personnes formées.
  • Astreinte (2 équipes de 6 personnes).

Moyens de secours matériels

  • Matériel d’intervention fixe et mobile dont une petite unité de production mousse.
  • Réseau de lutte incendie maillé.

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Cuve enterrée pour le stockage d’oxyde d’éthylène (diminution des risques d’explosion).
  • Cuves enterrées pour le stockage des liquides inflammables avec zone de dépotage des liquides inflammables et protection incendie.
  • Sécurisation des installations de conditionnement d’oxyde d’éthylène.
  • Refonte du système d’alerte et de mise en sécurité du site.
  • Refonte du réseau d’assainissement avec regards anti-propagation de flammes.
  • Protection incendie des locaux techniques.
  • Vidéosurveillance du site.
  • Mise en place d’un bras de dépotage pour l’oxyde d’éthylène.
  • Protection contre la foudre et mise en place d’une alerte météo (Météorage) : arrêt préventif de l’activité liquides inflammables et gaz inflammables.
  • 3 cuves de produits gaz inflammables reliées à la télésurveillance permettant d’être alerté en cas de défaut des paramètres pression, niveau, température.
  • Asservissement du process à des explosimètres pour les produits inflammables.
  • 5 séparateurs d’hydrocarbures.

Les actions de communication et de sensibilisation

  • Visite de site à la demande.

Photo(s)

CRÉALIS