CEZUS - groupe AREVA

CEZUS - groupe AREVA

291 route de l’électrochimie

38560 Jarrie

Téléphone : 04 76 68 56 56

Fax : 04 76 68 79 40

Contact

Jean-Jacques Rospars (directeur du site)

stephanie.bacquet@areva.com

CEZUS - groupe AREVA

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
CEZUS - groupe AREVA

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 2035 m

Effectif moyen : 250

Année d'implantation : 1961

L'entreprise

Activités

  • L’établissement CEZUS de Jarrie assure la production d’éponges de zirconium, qui est utilisé à 70 % dans l’industrie nucléaire pour le gainage des tubes des assemblages combustibles des réacteurs nucléaires.
  • La matière première, la zircone, est transformée en tétrachlorures de zirconium après passage dans trois ateliers :
    • l’atelier de carbochloration transforme la zircone en tétrachlorure de zirconium hafnié,
    • l’atelier sublimation permet d’obtenir du tétrachlorure de zirconium hafnié purifié,
    • l’atelier de séparation zirconium-hafnium opère une séparation par distillation extractive des tétrachlorures de zirconium et de hafnium.
  • Ensuite, le tétrachlorure de zirconium est transformé en éponges de zirconium par un passage dans des fours de réaction contenant du magnésium.
  • Une partie de la production ainsi que certains produits dérivés sont vendus pour d’autres applications telles que l’aéronautique, le médical, l’optique et l’électronique.

Historique de l'établissement

  • 1961 : Démarrage de la production d’éponges de zirconium sur la plate-forme chimique Secemaeu de Jarrie.
  • 1968 : Des installations de séparation du zirconium et du hafnium par différents procédés sont implantées.
  • 1972 : Le site fait partie du groupe Ugine Kuhlmann.
  • 1981 : Nouvelles installations de séparation.
  • 1982 : Le site fait partie du groupe Péchiney.
  • 1984 : Unité de récupération du tétrachlorure de silicium.
  • 1995 : Le site fait partie du groupe Framatome.
  • 2002 : Le site fait partie du groupe AREVA.
  • 2003 : Le site de Jarrie augmente sa capacité de production à hauteur de 2200 t/an.
  • 2004 : Construction d'un bâtiment d’entreposage des déchets radifères et d'une unité de stabilisation du radium.
  • 2010 : Dans le cadre du Plan de Prévention des Risques Technologiques, le zircon utilisé comme matière première est remplacé par de la zircone.
  • 2012 : Arrêt de la production de tétrachlorure de silicium.

Réglementation du site

  • L’arrêté préfectoral du 31 août 2004 modifié en 2012 réglemente les activités du site.
  • Les différentes études de dangers de l’établissement ont été remises de manière échelonnée et sont mises à jour périodiquement.

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : rupture de guillotine de la canalisation de chlore

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
Chlore, phosgène, acide chlorhydrique gazeux Gaz toxique Gaz toxique nuage toxique
Chlorures (tétrachlorure de zirconium TCZ, tétrachlorure de hafnium TCH) Dangereux pour l'environnement Réagit violemment au contact de l'eau Dangereux pour l'environnement, Réagit violemment au contact de l'eau pollution, nuage toxique par contact avec de l'eau

Moyens de secours humains

  • Moyens humains formés.
  • Assistance médicale basée sur le site d’Arkema Jarrie.
  • Aux termes d’une convention d’assistance signée entre les entreprises de la chimie du Sud Grenoblois, aux moyens humains et matériels d’Arkema, peuvent encore s’ajouter, en cas de nécessité, ceux de la plate-forme du Pont-de-Claix et ceux du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours).

Moyens de secours matériels

  • Matériels vérifiés mensuellement, notamment plus de 250 extincteurs répartis sur le site et des lances monitor en poste fixe.
  • CEZUS Jarrie dispose par contrat des moyens externes d’Arkema mobilisables dans un délai très court (notamment une réserve d’eau incendie haute et basse pressions, des centrales mousse, des véhicules d’intervention équipés de moyens radio ou encore de lances mobiles).

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Modernisation atelier par atelier, en augmentant la capacité de production, et généralisant l’automatisation et le transport pneumatique des chlorures sous gaz neutre, avec le souci permanent de l’amélioration de la sécurité.
  • Refonte et mise au point d’installations de traitement des effluents gazeux permettant ainsi de réduire les émissions à l’atmosphère.
  • Modification du procédé de fabrication en remplaçant la matière première, le zircon, par la zircone fondue. En plus de diviser par deux les rejets de CO2 et de réduire la radioactivité naturelle des matières premières entrant sur le site, ce projet supprime la production et le stockage de tétrachlorure de silicium (SiCl4) sur le site, principal risque chimique.
  • Sécurisation du collecteur de chlore grâce à l’installation d’une deuxième vanne à l’entrée du site.
  • Démarche de pérennisation engagée en 2012 en prenant en compte le vieillissement des installations.

Les actions de communication et de sensibilisation

  • Démarche “parties prenantes” initiée par le groupe Areva, qui permet à l’établissement de Jarrie des échanges privilégiés avec les élus, les responsables associatifs, les responsables de l’administration et les populations. Dans ce cadre, une réunion est organisée chaque année sur le site.

Photo(s)

CEZUS - groupe AREVA CEZUS - groupe AREVA