ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite

ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite

Rue H. Moissan - BP 20

69491 Pierre-Bénite

Téléphone : 04 72 39 82 64

Fax : 04 72 39 86 90

Contact

Serge Portugal (responsable du pôle HSEQ)

serge.portugal@arkema.com

ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 7410 m

Effectif moyen : 590

Année d'implantation : 1902

L'entreprise

Activités

  • Depuis 2007, l’usine est recentrée sur ses activités les plus performantes :
    • Les gaz fluorés, les Forane®, employés notamment comme fluides frigorigènes et dans la pharmacie et la pétrochimie. Les réactions se font à pressions et températures élevées. Le mélange est ensuite purifié et distillé.
    • Les polymères techniques, les Kynar®, matière plastique à haute performance très résistante à la corrosion, employés comme revêtement dans le bâtiment et le photovoltaïque, l’offshore, les peintures, la câblerie automobile...
  • Les réactions de polymérisation se font à pressions et températures élevées, en présence de catalyseurs et d’additifs. Les polymères doivent ensuite être séchés puis conditionnés sous forme de poudre ou de granules.

Historique de l'établissement

  • 1902 : Construction de l’usine et démarrage d’une unité d’acide sulfurique.
  • 1917 : Production d’acide fluorhydrique et de fluorure de sodium.
  • 1919 : Développement des produits fluorés et oxygénés.
  • 1948 : Installation sur le site du Centre de Recherche, le CRRA, favorisant et accélérant une chimie fine et de spécialités.
  • 1992 : Construction des ateliers HFA Hydrofluoroalcanes (substituts des CFC Chlorofluorocarbones dans la fabrication du froid) et développement de la production de Kynar (PVDF-polymères fluorés).
  • 2003 : Extension des ateliers de PVDF (polyfluorure de vinylidène).
  • 2004 : Arrêt définitif de l'atelier Acroléine.
  • 2007 : Importante restructuration de l’usine avec l’arrêt des productions minérales (HF, acide sulfurique, Ecepox, Chlorite) et cession des activités destinées au traitement des eaux. Le site se concentre sur la production de gaz fluorés (Forane, BF3 (trifluorure de bore), BTFM) et de polymères techniques PVDF (Kynar) à fortes valeurs ajoutées.

Réglementation du site

  • L’arrêté préfectoral du 17 mai 1985 modifié réglemente les activités du site.
  • L'usine est couverte par 15 études de dangers (dont le centre de recherche) qui sont mises à jour périodiqiuement (à minima tous les 5 ans).

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : déchirure de l'enveloppe d'un wagon de chlore

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
Acide fluorhydrique anhydride, oléum, acide chlorhydrique, brome Liquide toxique Liquide toxique nuage toxique
Chlore, trifluorure de bore Gaz toxique Gaz toxique nuage toxique
Fluorure de vinylidène Gaz liquefié inflammable Gaz liquefié inflammable explosion, incendie

Moyens de secours humains

  • Equipiers d’intervention postés (sapeurs pompiers volontaires dans le civil pour la plupart), formés et entraînés aux risques majeurs.
  • Equipe d’astreinte composée de 10 personnes (24h/24) pouvant rapidement mettre en oeuvre la cellule de crise et les secours.

Moyens de secours matériels

  • Equipements de secours fixes : nouvelle pomperie incendie autonome (2012) de 1200 m3/h, réseau interne de lutte contre l’incendie, rideaux d’eau, bassin de sécurité pour collecter les eaux incendie en attente de traitement avant rejet.
  • Moyens mobiles : véhicules de secours et d’intervention adaptés dont un fourgon pompe tonne grande puissance et une cellule mobile d’intervention chimique.

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Les ateliers font l’objet d’analyses de risques régulièrement révisées permettant l’amélioration continue des procédés. Chaque année, environ 1 million d’euros est investi dans la sûreté des procédés et dans des sécurités actives et passives permettant d’éviter ou de réduire les risques à la source :
    • installation de détecteurs d’acide fluorhydrique sur la zone de stockage de wagons,
    • mise en place d’un automate spécifique à la gestion des sécurités de l’atelier VF2,
    • Renforcement d’équipements sur des bacs de gaz liquéfiés inflammables.
  • A noter que les arrêts des installations Acroléine en 2004, Acide Fluorhydrique, Acide Sulfurique et Chlorite en 2007, ont permis de réduire de 40 % la quantité de produits à risques (toxiques et extrêmement inflammables).

Les actions de communication et de sensibilisation

  • Démarche Terrains d’entente® pour développer la connaissance de la chimie et ses produits auprès du grand public.
  • Participation à la Fête de la Science et au forum des métiers (orientation et formation).
  • Publication semestrielle de la lettre aux riverains (actualité du site, projets, actions sécurité, et environnement, …).

Photo(s)

ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite ARKEMA - Usine de Pierre-Bénite