AREVA FBFC

AREVA FBFC

54 avenue de la déportation BP1114

26104 Romans-sur-Isère

Téléphone : 04 75 05 60 00

Fax : 04 75 05 61 22

Contact

Jean Louis Dufresne (directeur communication)

jeanlouis.dufresne@areva.com

AREVA FBFC

Clic sur l'image pour voir la zone

Voir les communes concernées
AREVA FBFC

- - - Périmètre de la zone à risques (périmètre d'information) : 600 m

Effectif moyen : 800

Année d'implantation : 1963

L'entreprise

Activités

  • La société Franco-Belge de Fabrication de Combustibles (FBFC) de Romans est une entité intégrée dans la branche combustible du groupe AREVA.
  • Elle fabrique des combustibles nucléaires pour les réacteurs de production d’électricité et pour les réacteurs de recherche à base d’uranium enrichi.
  • La fabrication s’effectue à partir de l’hexafluorure d’uranium livré à l’usine :
    • Transformation de l’hexafluorure d’uranium en oxyde d’uranium (UO2) sous forme de poudre.
    • Compactage de cette poudre en pastilles cylindriques et leur cuisson dans des fours à très hautes températures.
    • Empilement des pastilles dans des tubes longs de quatre mètres appelés "crayons", scellés aux deux extrémités. La gaine des tubes, en alliage de zirconium, est soigneusement contrôlée.
    • Assemblage de ces crayons de combustibles dans une structure métallique pour devenir un assemblage de combustible. Cet ensemble sera introduit dans un réacteur nucléaire et va fournir la chaleur nécessaire à la production de vapeur pour produire de l’électricité.
  • En complément de ces activités, FBFC vend de l’acide fluorhydrique (un sous-produit de la conversion), de la poudre d’UO2 et des assemblages de combustibles.

Historique de l'établissement

  • 1959 : L’activité combustibles de recherche voit le jour à Romans-sur-Isère.
  • 1977 : Début de l'activité liée à la fabrication de combustibles pour les réacteurs fournissant de l’électricité.
  • Les deux activités sont pilotées industriellement par la société Franco-Belge de Fabrication de Combustibles (FBFC).

Réglementation du site

  • L’arrêté préfectoral du 5 décembre 1964 réglemente les activités du site.
  • L’installation nucléaire de base INB 63 a été déclarée en mai 1967.
  • Le décret du 2 mars 1978 modifié en 2006 autorise la création de l’INB 98.
  • Loi n°2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité nucléaire, codifiée dans le code de l’environnement, et la réglementation associée, dont l’arrêté du 7 février 2012 fixant les règles générales relatives aux installations nucléaires de base (INB).
  • Autorisation de rejets d’effluents liquides et gazeux (arrêté du 22 juin 2000).

Les risques et leurs effets

Scénario majorant associé : risque chimique lié à l'utilisation d'acide fluorhydrique et d'hexafluorure d'uranium

Produits concernés Pictogrammes de danger Caractéristiques de danger Risques majeurs
Acide fluorhydrique (HF) Liquide toxique Gaz toxique Dangereux pour l'environnement Toxicité spécifique Liquide toxique, Gaz toxique, Dangereux pour l'environnement, Toxicité spécifique nuage toxique, pollution
Hexafluorure d'uranium (UF6) Gaz toxique Dangereux pour l'environnement Radioactif Toxicité spécifique Gaz toxique, Dangereux pour l'environnement, Radioactif, Toxicité spécifique poussières toxiques, pollution
Uranium enrichi Radioactif Radioactif risque nucléaire

Moyens de secours humains

  • Equipiers de première intervention.
  • Pompiers professionnels à demeure.
  • Equipe médicale (médecin, infirmières) et radioprotectionnistes.
  • Equipes d’astreinte en intervention technique.
  • 70 personnes FBFC, formées, sont mobilisées en cas de situation d’urgence. Une équipe de pompiers interne et du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) de Romans sont immédiatement mis en alerte.

Moyens de secours matériels

  • FBFC Romans a mis en place les moyens techniques indispensables afin d’assurer un haut niveau de sûreté de ses installations.
  • Cela concerne le confinement de matières dangereuses, la protection contre l’incendie et la tenue au séisme des installations, qui permettent de minimiser le risque de dispersion de matières toxiques et radioactives.

La sécurité au quotidien


Les mesures de prévention des risques

  • Sûreté : en 2012, 40% des heures allouées à la formation sont dédiées à l’axe “sûreté, sécurité, qualité” (formations sécurité réglementaire, port des équipements de protection individuelle, culture sûreté, kits de communication sur la protection de l’environnement...).
  • isque de dispersion gazeuse (HF et UF6) : mise en œuvre de 3 barrières de confinement (disposées comme des poupées russes).
  • Risque incendie : 1700 détecteurs incendie dans les ateliers de fabrication.

Les actions de communication et de sensibilisation

  • FBFC Romans rend compte de ses engagements par une politique de transparence de l’information avec la mise à disposition du public des résultats de la surveillance de l’environnement.
  • Commission Locale d’Information.
  • Rencontres de riverains, en particulier sur les réflexes à acquérir en cas d’évènements. Visites d’installations pour élus, étudiants, écoles...

Photo(s)

AREVA FBFC AREVA FBFC